Je m’appelle Raphaël Vial, 35 ans, marié sans enfant et cadre dans le secteur de l’énergie.

Je suis né à Paris et je vis dans le quartier Nation Picpus depuis 2012.

J’aime beaucoup tout ce qui traite à l’histoire et à littérature, je peux en parler pendant des heures. Je suis également passionné de cinéma de toutes les époques et je suis très heureux quand je trouve du temps pour aller à la cinémathèque française de Bercy.

Ma citation préférée est de Georges Clemenceau : « la liberté consiste à se discipliner soi-même pour ne pas être discipliné par les autres ».

Ce que j’aime chez Valérie Montandon est sa persévérance. On sent, en parlant avec elle, que le moteur de son action politique est d’apporter des améliorations concrètes à la vie des habitants de l’arrondissement tout en restant fidèle à elle même. J’en veux pour preuve qu’elle est unanimement reconnue par tous pour travailler à fond ses sujets et les défendre avec conviction, sans a priori idéologique, mais avec une philosophie qui est de maintenir la dimension humaine dans une immense métropole projetée vers l’avenir.